Comment optimiser ses paiements à New York ?

A New York, les dépenses se font en monnaie locale : le dollar américain. Il est très facile de payer ses achats avec une carte bleue, de retirer de l’argent à un distributeur automatique ou d’échanger des euros contre des dollars. En revanche, toutes ces opérations occasionnent le paiement de commissions.

Petit tour d’horizon des moyens de paiement à New York et de leurs coûts.

Changer des euros contre des dollars

Dans une banque française

Vous pouvez changer des euros contre des dollars américains auprès de votre banque. Cependant, je ne vous conseille pas cette solution. En effet, le taux de change pratiqué par une banque est généralement moins avantageux que celui pratiqué par un bureau de change. En outre, elles facturent souvent une commission allant de 5 à 10 $ en plus des frais de change. Second inconvénient, il faut attendre quelques jours avant d’avoir les billets en mains.

Dans un bureau de change

Le fonctionnement d’un bureau de change

Un bureau de change est un intermédiaire financier qui procède à un échange immédiat d’une devise contre une autre. Concrètement, l’agent de change vous donne, de la main à la main, des dollars en billets en échange de vos euros en billets que vous lui donnez. Il applique le taux de change du jour ou de la veille.

Évitez, si possible, les bureaux de change dans les les lieux les plus touristiques de votre ville et à l’aéroport avant le décollage. Ils ne proposent pas les taux de change les plus avantageux.

Les bureaux de change affichent deux prix : vente et achat (sell and buy en anglais). Pour acheter des dollars, il faut regarder le taux de vente pour États-Unis, Dollar (USD). Par exemple, si le taux affiché est 1,0804, vous obtiendrez 540,20 $ pour 500,00 euros. Le bureau de change se rémunère en prenant une marge car le cours officiel du dollar, à cette date, était de 1,1205. Le cours officiel du dollar évolue tous les jours sur le marché des changes.

Cliquez ici pour connaître le taux de change du jour euros / dollars.

Argent à New York
Comment payer à New York ? Avec le billet de 1 $ à l’effigie de George Washington !

Certains bureaux de change prennent des commissions sur l’achat de devises (quand ils vendent des euros aux touristes étrangers), mais pas sur leur revente (quand vous leur achetez des dollars). C’est pour cela qu’il est préférable de faire le change en France plutôt qu’aux États-Unis.

Où trouver un bureau de change ?

Pour les parisiens, le bon plan est de faire le change dans les bureaux de la rue Vivienne dans le quartier de la Bourse. La concurrence entre les bureaux de change tire les marges vers le bas.

Pour les personnes n’ayant pas de bureau de change à proximité, vous pouvez vous adresser à un bureau de change en ligne. Ces derniers répondent aux mêmes critères administratifs qu’un bureau de change physique. Ils permettent ainsi l’achat, le paiement en ligne et la livraison à domicile de devises étrangères depuis un site sécurisé.

Payer à New York avec sa carte bancaire

A New York, vous pouvez payer avec votre carte bancaire internationale dans tous les commerces (par défaut une carte bancaire est toujours internationale). Aucun souci mais un inconvénient : les achats par carte à l’étranger, en dehors de la zone euro, entraînent des frais supplémentaires facturés par les banques. En effet, chaque établissement bancaire facture une commission composée, systématiquement, d’une part variable (un pourcentage de la somme payée) et parfois d’une part fixe. Ainsi, pour une dépense payée l’équivalent de 200 euros (220 dollars), vous serez facturé en moyenne de 5,40 euros.

En outre, avant de partir, informez votre banque de votre séjour aux États-Unis. Cela évitera à vos paiements d’être éventuellement signalés comme suspects et à votre carte d’être bloquée.

Retirer de l’argent dans les distributeurs

Comment payer à New York ?
Distributeur ATM à Chelsea Market

La ville compte de nombreux distributeurs automatiques de billets, appelés ATM, pour Automated Teller Machine, ou cash machines.

Ils sont situés dans les banques, dans les supermarchés, dans les bars, dans les stades ou tout simplement au coin de la rue.

Généralement, il est possible de sélectionner la langue française. Si ce n’est pas la cas, sachez que withdrawal signifie retrait en anglais.

Là encore, des frais de retrait sont facturés à chaque transaction par la banque propriétaire du distributeur automatique de billets. Votre propre banque peut aussi vous facturer des frais de retrait et des frais de change.

Un conseil : privilégiez peu de retraits d’argent mais avec des montants importants.

NB: un accord entre BNP Paribas et Bank of America permet aux clients de la banque française de ne pas payer de commission de retrait dans les distributeurs automatiques de la banque américaine.

Exemple personnel de frais facturés lors d’un séjour à New York

  • pour un retrait de 100 dollars à un Distributeur automatique de billets :
    – 3 dollars de frais ajoutés par l’établissement bancaire new-yorkais (j’étais allé chez TD Bank)
    – 5,57 euros de frais facturés par ma banque (Crédit Mutuel) – 103 dollars, soit 90,97 euros
  •  pour un paiement en carte bleue (Visa Classic – Crédit Mutuel) :
    – en boutique (NBA Store)
    2,10 euros de frais pour un achat à 80 dollars, soit 70,93 euros
    – à l’hôtel
    9,00 euros pour une facture de 1 170,14 dollars, soit 1 031,22 euros