Le passe-temps préféré des américains

Le baseball est souvent qualifié de passe-temps préféré des américains. Fondée en 1869, la Major League Baseball (MLB) est la plus ancienne ligue professionnelle de sport majeur en Amérique. La saison de baseball se déroule en trois phases : la saison régulière, les Playoffs et les World Series. Depuis 1910, la tradition veut que le président des États-Unis effectue le premier lancer symbolique lors de l’ouverture de la saison.

La saison régulière de la MLB

La Major League Baseball (MLB) se compose de 30 franchises réparties dans deux Ligues : 15 équipes en Ligue nationale et 15 en Ligue américaine. Puis chaque Ligue est scindée en 3 divisions géographiques (Est, Central, Ouest) comprenant 5 équipes.

Chaque équipe dispute 162 matchs entre le début avril et le denier week-end de septembre ou le premier week-end d’octobre.

Les Playoffs de la MLB

Les Playoffs sont des séries éliminatoires qui se déroulent après la saison régulière.

Dix franchises se qualifient pour les Playoffs. Il s’agit des 6 équipes championnes de division + 4 équipes “Wild Card” qui sont les deux meilleurs deuxièmes non champion de division en Ligue nationale et les deux meilleurs deuxièmes non champion de division en Ligue américaine.

Dans chaque Ligue, les deux meilleurs deuxièmes s’affrontent dans un match unique. Les deux franchises vainqueur rejoignent les 6 équipes championnes de division.

Enfin les 8 équipes restantes disputent des séries éliminatoires jusqu’à désigner un gagnant dans chaque ligue.

Les World Series

Les vainqueurs des Ligues nationale et américaine s’affrontent dans une série de match appelée “World Series”. La première équipe avec 4 victoires décroche le trophée : “the Commissioner’s Trophy”. Les “World Series” ont lieu au mois d’octobre, c’est pourquoi on parle de Classique d’automne (“Fall Classic” en anglais).

Plusieurs “World Series” restent gravées dans les mémoires :

1959 : les Dodgers de Los Angeles, sont la première équipe de la côte Ouest des États-Unis à remporter la Série mondiale.

1991 : la Série mondiale 1991 met aux prises deux clubs ayant terminés en dernière place l’année précédente : les Twins du Minnesota et les Braves d’Atlanta. La série gagnée par les Twins voit 5 matchs sur 7 décidés par un seul point.

2016 : les Cubs de Chicago remportent la Série mondiale mettant ainsi fin à 108 ans de disette, leur précédent titre daté de 1908.

Les franchises de la MLB

En 2014, le New York Times a publié une carte mettant en avant la popularité des franchises de baseball. Cette carte se base sur la géolocalisation des fans Facebook qui ont “liké” les pages des équipes.

Les franchises de baseball
Carte des franchises de la Major League Baseball (MLB). Source : New York Times

Les stades de la MLB

Chaque stade de baseball a sa propre architecture et une histoire personnelle. Certains sont des monuments nationaux plus que centenaire comme Fenway Park à Boston (1912) ou Wrigley Field à Chicago (1914). D’autres sont flambants neufs comme les Yankee Stadium et Citi Field à New York (2009) avec musique et lumières synchronisées !

Au AT&T Park de San Francisco, on peut déguster du vin de la Napa Valley avec des sandwiches au crabe tandis qu’au Marlins Park de Miami, on peut se baigner et regarder le match depuis une piscine !

Stade de baseball usa
Marlins Park – Miami

Les règles et principes de base du baseball

Les principes de jeu essentiels

Un match oppose deux équipes de 9 joueurs et se joue en 9 manches. Dans chaque manche, les équipes alternent l’attaque et la défense. Le but du jeu : faire un tour de terrain en passant par les bases pour gagner un point.

Il n’y a pas de chronomètre, une manche prend fin quand les deux équipes sont passées en attaque et en défense. Les matchs peuvent durer très longtemps, en moyenne une rencontre dure plus de 3 heures.

Les phases de jeu au baseball

Joueur de baseball américain
Batteur des New York Yankees

En attaque, les joueurs se succèdent à la batte ! Chaque batteur (“batter”) doit frapper la balle envoyée par le lanceur (“pitcher”) adverse, puis courir en passant par les bases disposées en forme de losange sur le terrain. Le batteur, devenu coureur, peut s’arrêter sur chaque base (“first, second and third base”). Il ne peut jamais y avoir 2 joueurs en attaque sur une même base et ils ne peuvent pas se dépasser. Si un coureur vient vers une base, son coéquipier doit courir vers la suivante. Un tour complet rapporte un point.

En revanche, si l’équipe en défense capte la balle en l’air ou si le coureur rejoint une base après qu’un défenseur ait reçu la balle sur cette même base, le joueur est éliminé.

On a parfois l’impression que les joueurs mâchent des chewing-gums et glandouillent debout sur le terrain. Mais il n’en est rien ! La confrontation entre le coureur et le défenseur sur chaque base rend ce sport très spectaculaire !

Le batteur a droit à 2 échecs (“strike”). Au 3ème, il est éliminé (“strike out”). Quand 3 batteurs sont éliminés, on inverse les rôles attaque/défense.

Le rôle du lanceur est donc fondamental, il doit tromper la vigilance du batteur adverse en utilisant des lancers variés : rapides, flottants, liftés…le lanceur vise la zone de prises, c’est-à-dire un rectangle virtuel allant du genou à mi-chemin entre l’épaule et la ceinture du batteur en hauteur. Le receveur accroupi derrière le batteur capte les balles non frappées par le batteur.

Le fameux Home Run

Le coup ultime en attaque est le “Home Run”, c’est à dire une frappe hors de portée des défenseurs répartis sur tout le terrain et qui permet au joueur de faire un tour complet, c’est le cas quand la balle est envoyée au-delà des limites du terrain.

Le coureur marque 1 point et les autres joueurs déjà sur base marquent d’autres points tranquillement.

Baseball à NYC
Positions des joueurs sur un terrain de baseball