Un quartier méconnu à découvrir à Manhattan

Morningside Heights : ce nom ne vous dit certainement rien. Pourtant, avec ses grands espaces verts et ses lieux culturels, ce quartier, situé au nord-ouest de Manhattan, mérite une visite. Les endroits à ne pas rater !

La cathédrale Saint John The Divine

A l’image de la Sagrada Familia à Barcelone, la cathédrale Saint John The Divine n’est toujours pas achevée. La première pierre a été posée le 27 décembre 1892 ! Cette immense cathédrale néogothique possède une nef de 70 mètres de long et 38 mètres de haut. Elle peut aussi accueillir 3 000 personnes.

Les deux portes d’entrée en bronze, de la façade ouest, comportent 60 panneaux racontant l’Ancien et le Nouveau Testament. Elles ont été fabriquées par le fondeur français qui participa à la construction de la statue de la Liberté. Chaque porte pèse 3 tonnes. Au-dessus, le vitrail de la grande rosace, de 12 mètres de diamètre, compte plus de 10 000 morceaux de verre.

Morningside Heights Cathédrale
Cathédrale Saint John The Divine

La cathédrale est un lieu de culte mais aussi un centre communautaire, artistique et culturel. Ainsi, des concerts, des spectacles de danse, des pièces de théâtre… ont lieu régulièrement dans l’édifice religieux.

Par ailleurs, si vous voulez en savoir plus sur l’histoire, l’architecture et l’art de la cathédrale, sachez qu’il est possible de faire des visites guidées (en anglais). Les plus courageux pourront aussi gravir les marches de l’escalier en colimaçon qui mène en haut de la cathédrale (Vertical Tour).

https://www.stjohndivine.org/visit/guided-visits/

Voir le lieu sur la carte

L’université Columbia

L’université Columbia de New York est une université privée et prestigieuse. Les quelques 32 000 élèves, qui ont passé le cap de la sélection drastique (5,5 % des candidats sont admis à l’université de Columbia en 2020), suivent une formation en médecine, architecture, journalisme, droit…

En 2021, elle a été classée 8e meilleure université au monde (classement de Shanghai 2021). Depuis 1901, date à laquelle les prix Nobel ont été décernés pour la première fois, 83 personnes ayant fréquenté Columbia University, ont remporté un prix à un moment donné de leur carrière.

Un quartier méconnu à découvrir à Manhattan

Le campus de Columbia University est si bien intégré à son environnement que l’on peut passer de la ville à l’université sans s’en rendre compte.

On peut ainsi flâner librement entre les 60 bâtiments de l’université et les rues et avenues voisines agrémentées de librairies et de cafés (notamment Amsterdam Avenue et Broadway). Parmi les curiosités du campus, l’élégante Low Library, inspirée d’un panthéon romain et surmontée d’un dôme. Mais aussi la chapelle Saint-Paul de style Renaissance italienne ou encore la sculpture du Penseur de Rodin devant Philosophy Hall.

Voir le lieu sur la carte

Riverside Park

Frederick Law Olmsted, le paysagiste de Central Park, dessina Riverside Park en 1873. Ce dernier s’étend entre la 72e et la 155e rues, le long de l’Hudson. Si vous comptez faire une promenade en famille, il y a une multitude d’aires de jeux pour les enfants, des bars et des lieux pour s’asseoir et se reposer.

Au niveau de la 89e rue, se dresse le Soldier’s and Sailor’s Monument. Érigé en 1902, il commémore les soldats et les marins de l’armée de l’Union qui ont servi pendant la guerre civile américaine.

A hauteur de la 93e rue, la statue de Jeanne d’Arc – Joan of Arc Memorial – (1915) borde Riverside Drive. Cette impressionnante sculpture équestre en bronze est l’une des plus belles œuvres d’art du parc. Quelques blocs de calcaire de la tour de Rouen où Jeanne d’Arc a été emprisonnée ont été incorporés au soubassement.

statue jeanne d'arc à New York
Joan of Arc Memorial

Enfin, aux abords de la 100e rue, une fontaine mémorial rend hommage aux pompiers de New York (Firemen’s memorial).

Voir le lieu sur la carte

Le tombeau du général Grant

General Grant National Memorial est le nom du memorial qui abrite la dépouille d’Ulysses Grant (1822-1885) et de son épouse Julia (1826-1902). Le général américain fut le commandant des armées nordistes durant la guerre de Sécession.

Pour mémoire, la guerre de Sécession (1861-1865) est une guerre civile opposant les États-Unis d’Amérique (« l’Union »), dirigés par Abraham Lincoln, et les États confédérés d’Amérique (« la Confédération »), dirigés par Jefferson Davis et regroupant onze États du Sud qui avaient fait sécession des États-Unis.

Les différents économiques (culture du coton) et culturelles (abolition de l’esclavage) sont les principales causes de cette guerre. Fort de son statut de héros de la guerre, Ulysses Grant devint, ensuite, le 18e président États-Unis de 1869 à 1877.

Le tombeau, en granite blanc et surmonté d’un toit conique, s’inspire des mausolées romains. Sa construction débuta en 1890 et dura six années. Sur le fronton est inscrit « Let us have peace » (Faisons la paix). Cette célèbre formule, prononcée par le général Grant, fut le slogan de la campagne présidentielle de 1869.

En outre, avec son environnement boisé, General Grant National Memorial est un des lieux de mémoire les plus agréables de New York.

Voir le lieu sur la carte