Qu’est-ce que la National Basketball Association (NBA) ?

La National Basketball Association (NBA) est une ligue de basket-ball nord-américaine créée en 1946. La NBA est une ligue sportive professionnelle fermée, c’est-à-dire qu’aucune équipe n’est reléguée ou promue à la fin du championnat. On parle de franchise et non de club pour désigner les équipes de la NBA. En effet, les franchises appartiennent à un propriétaire qui peut déménager son équipe. Par exemple, en 2012, les Nets quittent le New Jersey pour s’installer à Brooklyn. La franchise change également de nom : les New Jersey Nets deviennent les Brooklyn Nets.

La compétition comprend deux phases : la saison régulière et les Playoffs. Avant cette phase de compétition, les équipes disputent une série de matchs amicaux, dits de pré-saison.

La pré-saison de la NBA

Après la trêve estivale, les basketteurs se retrouvent pour des camps d’entraînement (“training camps”) puis disputent une série de matchs amicaux aux États-Unis et pour certaines équipes en Europe ou en Asie. En 1997 par exemple, les Bulls de Michael Jordan ont affronté, à Bercy, le PSG Racing de Richard Dacoury.

La saison régulière de la NBA

La saison régulière se déroule de mi-octobre à mi-avril.

Les 30 franchises de la NBA sont reparties, en fonction de leur position géographique, dans deux conférences (15 équipes dans la conférence Est et 15 équipes dans la conférence ouest). Chaque équipe dispute 82 matchs. Les huit meilleures équipes de chaque conférence sont qualifiées pour les Playoffs.

Salle NBA à New York
Le Madison Square Garden de New York accueille les New York Knicks

Les Playoffs de la NBA

Les Playoffs commencent mi-avril et le champion NBA est connu mi-juin. Il s’agit de séries de match éliminatoires.

Dans chaque conférence, au premier tour, l’équipe classée numéro 1 à la fin de la saison régulière affronte l’équipe classée numéro 8, la numéro 2 la 7, la 3 la 6 et la 4 la 5. En demi-finale de conférence, l’équipe vainqueur du match entre la numéro 1 et la numéro 8 rencontre l’équipe vainqueur du match entre la numéro 4 et la numéro 5 et l’équipe vainqueur du match entre la numéro 2 et la numéro 7 rencontre l’équipe vainqueur du match entre la numéro 3 et la numéro 6. Les gagnants des demi-finales de conférence s’affrontent en finale de conférence. Les deux équipes ayant remporté la finale de leur conférence respective s’affrontent dans la dernière série appelée Finales NBA.

Chaque série de Playoffs se joue au meilleur des 7 matches, c’est-à-dire que la première équipe qui remporte 4 matchs passe au tour suivant. Et dans chaque série, l’avantage du terrain bénéficie à l’équipe ayant le plus de victoires à l’issue de la saison régulière.

Les franchises de la NBA

A sa création, en 1946, la NBA comptait 11 équipes. Aujourd’hui, il y a 30 équipes (29 aux Etats-Unis + 1 au Canada (Toronto)). Les Boston Celtics sont l’équipe la plus titrée avec 17 trophées devant les Los Angeles Lakers (16) et les Chicago Bulls (6).

Certaines franchises sont plus populaires que d’autres. Une carte établie par le New York Times en 2014, montre que les Los Angeles Lakers sont l’équipe la plus populaire aux États-Unis. Pour réaliser cette carte des Fans NBA, le journal new-yorkais a extrait la géolocalisation des internautes américains cliquant sur les “like” des pages Facebook des équipes.

Carte des franchises de la National Basketball Association (NBA). Source : New York Times

Draft et Rookies en NBA

Dans toutes les ligues sportives professionnelles nord-américaines, la Draft est un événement majeur. Pour ce qui concerne la NBA, la draft a lieu à la fin du mois de juin juste après les Playoffs.

La Draft est la porte d’entrée en NBA pour les basketteurs des universités américaines ou les jeunes joueurs évoluant en Europe.

Dans les faits, chaque franchise dispose de deux choix, répartis sur deux tours. Les 14 franchises n’ayant pas participé aux Playoffs disposent des 14 premiers choix attribués par un système de loterie. Les choix suivants du premier tour ainsi que l’ordre du second tour sont définis dans l’ordre inverse du classement de la saison précédente afin d’équilibrer les effectifs et de donner une chance au plus faible d’avoir une meilleure formation la saison suivante.

 

Les dirigeants des franchises croisent les doigts pour tirer le gros lot lors de la cérémonie télévisée de la Draft . Certains premiers choix de Draft se sont révélés judicieux comme Shaquille O’Neal (1992) ou LeBron James (2003), d’autres beaucoup moins comme Kwame Brown (2001) ou Anthony Bennett (2013).

Par ailleurs, les joueurs sélectionnés s’appellent “rookies” lors de leur première année NBA.

En dehors de la Draft, les franchises peuvent aussi réaliser des trades (“transferts” en français) jusqu’au milieu du mois de février pour ajuster leurs effectifs.

Les cheerleaders et les mascottes de la NBA

Que serait la NBA sans ses escouades de cheerleaders…

Les cheerleaders (le mot “pom-pom girl” n’est pas utilisé aux Etats-Unis) font partie intégrante de la culture et du folklore US. A chaque temps mort, elles prennent possession du parquet pour des numéros d’acrobatie et de danse. Elles interagissent également avec le public grâce à la distribution de tee-shirts et autres objets dans les tribunes. En dehors du terrain, elles font la promotion de leur franchise via des calendriers ou des chansons.

… et ses mascottes colorées ?

26 franchises ont adopté une mascotte ! Seuls les Los Angeles Lakers, New York Knicks, Brooklyn Nets et Golden State Warriors n’en possèdent pas.

Elles s’appellent “The Gorilla”, “Rocky”, “The Coyote” ou encore “Stuff the magic dragon” ! Elles font également partie du spectacle d’un match NBA. Les mascottes sont là pour faire vibrer les salles en chambrant les joueurs adverses, en dansant sur le parquet ou en réalisant des cascades combinées avec de la pyrotechnie, le tout avec un accoutrement de gorille, de lion ou encore de dragon :).

Certaines mascottes  sont anciennes comme “Benny The Bull”, la mascotte à l’effigie d’un taureau, qui date de 1969. D’autres sont beaucoup plus récentes comme “Pierre the Pelican”, le symbole des Pélicans de la Nouvelle-Orléans. Jugée trop terrifiante à sa création en 2013, la mascotte représentant un pélican change d’apparence quelques mois plus tard pour ne plus effrayer les enfants !

A gauche, la mascotte originale. A droite, la mascotte après son relooking